Mouais, ce n'est visiblement pas de la science, c'est juste une fiction peu crédible (video en fin d'article).

Je trouvais ça un peu étrange aussi, ces grandes migrations de cloches au printemps. Mon grand-père avait vu la dernière migration d'enclumes dans sa jeunesse. Un grand moment parait-il. Moi, à part apercevoir de temps à autre des baignoires mortes de fatigue, égarées dans les champs à vaches, j'ai jamais vu les cloches.

En parlant de cloches, y'a deux Témoins qui m'ont parlé récemment de vie éternelle, avec ceux que j'aime, exemple ma famille. J'imagine ça un peu long l'éternité en famille dans le paradis sur terre...

" Surtout si vous connaissez ma famille. C'est une lignée de Parkinsoniens : baver, sucrer les fraises, commencer des phrases et ne pas les finir, ne reconnaitre que son oubli et encore pas tout le temps... Et ça pour l'éternité ? "

yankodesign.jpg Ils avaient déjà du mal à m'expliquer l'éternité, vu que c'est un concept assez balèze, alors je leur ai proposé de le voir comme un infini (1) dans le temps. Comme le temps est infini et que l'infini est forcément éternel, ça n'a pas arrangé les choses. Ouroboros vs les témoins. Dans ma culture, une horloge indiquant 10h10 est arrêté. L'éternité, une pendule futuriste cassée ?

Ils étaient tout de même forcés de reconnaitre qu'il n'y a pas de mort sans vie, et que la mort n'était qu'une étape du processus de vie. Naissance, croissance, maturité, déclin et mort, valable pour toute vie que ce soit un végétal, un animal, une étoile, une galaxie.... Donc en tant que partie et non en tant que tout, la mort c'est bien moins important que la vie. Alors la vie éternelle sans mort, mais seulement une fois mort, ça en devient futile, et superfétatoire.

En plus, ils ont un chef suprême qui a tout vu, tout fait, mais qui n'a pas de parents, qui a planté son unique taf au bout de six jours pour aller dormir, et qui n'est jamais revenu. Du coup on laisse l'éducation des jeunes à un vieil orphelin flemmard et absent, et on vient se plaindre de maltraitance au curé...

1 - L'astrophysicien Trinh Xuan Thuan nous parle de l'infini

The.Man.From.Earth[2007] on Vimeo.