Si vous touchez plus souvent votre smartphone que votre conjoint,
si vous passez plus de temps devant un écran qu'avec vos enfants,
si la présence du virtuel phagocyte insidieusement votre réalité,
c'est que vous avez appris trop vite, alors lisez calmement la suite...